Bandeau de présentation de Var découverte
 












   Contact Var Découverte      Retour à la page d'accueil

Var Découverte, Frèjus

Forum JULII, né au bord de la mer par la volonté du premier César empereur de Rome, devint Frèjus.

La commune se répartie en plusieurs sites : La vieille ville établie sur une butte; Port Frèjus et ses plages; Saint Aygulf et ses plages (Au pied du Massif des Maures) et la Tour de Mare (Au pied du Massif de l'Estérel).

 



Si l'ensemble de la zone côtière est liée à la détente, aux activités nautiques, à la fête et aux vacances en général; C'est la vieille ville et les alentours qui abritent l'intérêt historique de la commune. Frèjus dispose du label "Ville et pays d'art et d'histoire". Elles disposes de 29 sites protégés au titre des monuments hisoriques qui se répartissent de la période Romaine à la période médiévale. Une découverte enrichissante vous y attend entre les arènes, l'aqueduc, le théâtre, son musée archéologique et sa cité épiscopale en grès rose.Une étape essentielle dans la découverte du département du Var.

Guide historique de la commune:

La ville fut fondée au I° siècle avant J.C sous le nom de Forum Julii. Etape importante sur la voie Aurélienne, elle etait également pourvu d'un port intérieur relié à la mer par un canal. La ville fut alors protégée par un rempart et un aqueduc Bicéphale, 2 sources amenaient l'eau sur environs 41 kilomètres depuis Mons et Montauroux.

La ville fondée par Jules César pour supplanter Massalia (Marseille) fut d'abord qu'une simple ville romaine. Seul fait historique à cette époque Octave y rapatria les galères prises à Marc Antoine lors de la bataille d'Actium en 31 avant J.C.

Sous le régne d'Auguste la ville devint le chef lieu de la nouvelle province de la Gaule Narbonnaise et commença son développement. Son port allait devenir la seule base militaire de la flotte romaine en Gaule. Mais c'est sous le régne de Tibère que ses grands équipements virent le jour, les arènes (ou amphithèâtre), l'aqueduc, le phare, les thermes et le thèâtre. Ensemble de monuments dont les vestiges sont toujours visibles de nos jours.

Le moyen âge fut une période plus sombre pour la ville. Malgrés le création d'un évéché en 374, c'est surtout l'ensablement du port qui marqua son déclin. S'en suivi de nombreuses invasions et destructions (Les Lombards en 572, les Saxons en 574 ou encore les Sarrasins en 896). 990 vit un renouveau de la ville aprés la prise de possession de l'évêque Riculphe qui fit fortifier la cité et bâtit la cathédrale Saint-Léonce. En 1299 la ville donna un pape (Jean XXII), Jacques Duèze qui était évêque de Frèjus. Un nouveau coup d'arrêt à la croissance advint en 1347 avec la peste noire qui ravagea la Provence, puis en 1475 par une invasion des pirates barbaresques. Il faudra attendre le XVI° siècle pour voir le nouvel essor de la ville, qui se prolongea jusqu'au XVIII° siècle.

L'histoire plus récente vit la création de la cité balnéaire de Saint Aygulf (1860) et l'installation de force militaire (A partir de 1905) qui marqueront leurs empreintes sur la ville. Après les drames de la seconde guerre mondiale qui vit un bombardement massif des lieux et le débarquement de Provence, une nouvelle tragédie marqua une histoire déjà mouvementée. Le 2 décembre 1959, aprés 24 heures de pluies torrentielles, le barrage de Malpasset céda. La vague engendrée balaya les parties basses de la commune en faisant 423 morts et en détruisant 155 bâtiments.

En 1992, Frèjus participa à la création du réseau Villes et Métiers d'Art. Elle était devenue alors une ville dédié aux vacances, au tourisme et aux découvertes historiques tout en gardant un secteur économique.

Plan de la commune avec google Map:



Guide découverte de la vieille ville:


La visite peut commencer par l'aqueduc (Parking: Rond point avenue du 15 eme corps et rue des Marsouins). C'est dans un parc verdoyant que les piliers de l'aqueduc sont les mieux conservés, on peut voir aussi dans ce secteur 2 arches encore en état. En direction du centre ville et première à droite (Rue des aqueducs), vous arrivez à ce qui fut la porte de Rome (Totalement ruinée et pratiquement invisible). Juste après dans la rue du même nom se trouve les vestiges du théâtre romain.

Seules les fondations et quelques murs sont visibles. Le tout a été coiffé par un théâtre en structure métallique pour des spectacles et concerts. C'est à mon avis la première erreur de la ville, car ces installations gâchent les vestiges et ne donnent pas envie de payer pour visiter le site. Comment les monuments de France autorisent cela, je ne sais pas mais il y a pire à suivre plus loin.

Continuez la rue du Théâtre romain, vous allez arriver à la gare des cars et au centre ville par la rue Gustave Bret. Au rond point accédez au centre ville par la rue Jean Jaurès, à votre droite se trouve l'office de tourisme et l'ancien rempart de la ville orné d'une petite tour.

Continuez la rue Jean Jaurès jusqu'au parking Agricola en laissant de côté pour l'instant le centre ville. Au rond point sous le parking, descendez la rue Henri Vadon, sur votre droite se trouve l'ancienne porte des Gaules. On peut y voir l'ancienne chaussée, les bases d'une des 2 anciennes tours qui la bordaient et ou on devine l'ancienne porte murée pour la construction de l'esplanade du parking.

Continuez la même rue pour arriver à l'amphithéâtre romain (Arènes). Si les ruines étaient magnifiques bien que beaucoup moins bien conserver que celle de Nîmes ou Arles, l'inconscience humaine a ici encore frappée. Deuxième erreur de la ville et encore plus grave que celle du théâtre, un horrible habillage béton a été fait dans les arènes avec ses sorties de secours aussi bétonnées, tout ça pour permettre l'utilisation du lieu pour des concerts et spectacles. L'avidité des recettes a supplanté la conservation du patrimoine. C'est à mon goût une honte d'avoir fait ça et comment les monuments de France ont tolérés la chose? La visite de l'amphithéâtre est payante, mais payer pour voir essentiellement du béton, c'est non. Une découverte de l'extérieur est largement suffisante. La structure béton a été soit disant conçu pour préserver le monument, j'espère quelle disparaitra un jour.

Pour une transition avec l'époque romaine, revenez au centre ville par les mêmes rues ou en vous échappant par des petites rues parallèles qui ont leurs charmes pour rejoindre le centre épiscopal et le musée de l'archéologie.

Changement d'époque avec la visite du groupe épiscopal, un ensemble architectural édifié entre les XI° et XIV° siècles, entouré de bâtiments médiévaux. On peut commencer par la découverte du cloître et du baptistère qui date du V° siècle (Visite payante entrée rue de Fleury). Le cloître est magnifique avec sa cour centrale orné d'un puits (En fait une ancienne citerne d'eau) et ses coursives où la particularité se trouve dans les boiseries du plafond. Les caissons formés par la structure du plafond en mélèze, sont ornés de peinture du XIV siècles dont nombreuses sont bien conservées. Ces peintures, très rares en France, représentent un bestiaire fantastique ainsi que certaines scènes de la vie quotidienne. Une salle avec une vidéo en boucle explique tout cela.

N'hésitez pas à suivre la visite guidée (Incluse dans le prix) pour les explications mais aussi pour accéder au baptistère parmi les plus anciens et les mieux conservés de France.

Jointive au baptistère se trouvent 2 églises accolées. L'église Notre Dame (Cathédrale Saint Léonce depuis le moyen âge) et l'église Saint Etienne qui est l'ancienne église paroissiale (Accès des lieux libre en dehors des offices).

Accolé à la cathédrale on peut voir la mairie qui à l'origine faisait partie du groupe épiscopal.


A découvrir sur le territoire de la commune:

En plus de randonnées dans le Massif de l'Estèrel, vous pouvez encore voir quelques lieux remarquables:

* Les vestiges de la porte d'Orée, en bas de la vieille ville côté mer.
* La lanterne d'auguste (Chemin du même nom) qui est une tour qui marquait vraisemblablement l'ancien port romain.
* La villa Aurélienne (Qui n'est pas romaine (1889)), elle se situe dans un magnifique parc de 24 hectares.
*La chapelle Notre Dame de Jérusalem dite chapelle Cocteau (Route de Cannes).
* La mosquée Soudanaise (1930 - Route des Combattants d'Afrique du Nord).
* La pagode Hong Hien Tû.

Si vous désirez compléter ces visites par des musées, monuments que je n'ai pas cité, rendez-vous sur le site de l'office du tourisme.


Les plus Var Découverte:

Sélection de quelques vues de la commune.

Sentier du littoral.

Massif de l'estèrel.

Var Découverte, Frèjus

Informations pratiques:

La commune compte 53298 habitants (Source Insee 2012).
On les nomme des Fréjusiens et des Fréjusiennes.
La superficie de la commune est de 102,27 Km2.
Son code postal est 83600. 83370 pour Saint Aygulf
Jour de marché:
MARCHÉ DES ARÈNES: Jeudi matin, terrain Gavarani, Avenue de l'Agachon..
MARCHÉ FRÉJUS-CENTRE: Mercredi matin et samedi matin, centre historique.
MARCHÉ DE FRÉJUS-PLAGE: Mardi et vendredi matin, Place de la République.
Dimanche matin, Frèjus Plage, Boulevard de la libération et d'Alger.
MARCHÉ DE LA TOUR DE MARE: Mercredi matin, Allée du Serpolet.
MARCHÉ DE SAINT-AYGULF: Mardi et vendredi matin, Place de la poste.
MARCHÉ: Lundi, mardi, Mercredi et Vendredi matin, Boulevard Honoré de Balzac
MARCHÉ DU PORT DE FRÉJUS: Jeudi matin, Place Dai Galoubet.
Nom en Provençal de la commune: Fréju

Contact:

Office du tourisme de Frèjus: 04.94.51.83.83
Site Internet

Office du tourisme de Saint Aygulf : 04.94.81.22.09
Site Internet

Découverte des communes limitrophes:

Roquebrune sur Argens - Puget sur Argens - Bagnols en forêt - Les Adrets de l'Estèrel - Saint Raphaël



Mentions légales:

La navigation sur le site se fait par l'intermédiare des bandeaux déroulant situés en haut à gauche de chaque page. Certaines pages disposent de liens spécifiques pour accèder aux différents articles.

Var Découverte est un site internet dédié aux activités touristiques et à la découverte du département du Var (83 - Région Provence Alpes - Côte d'Azur - France) ainsi qu'un guide sur ses villes et villages. Var Découverte est totalement indépendant des organismes officiels de tourisme du département. A ce titre nous ne disposons d'aucune documentation à vous transmettre, tout est en ligne pour votre service. Notre but est de vous faire découvrir et aimer, de façon objective,  la vraie nature du Var en dehors des clichés et de tout intéressement personnel.

En naviguant sur ce site et en utilisant ses différentes fonctionnalités, sans modifier le paramétrage de vos cookies, vous acceptez l'utilisation de cookies susceptibles de vous proposer des services, offres ou publicités adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites.

Pour plus d'informations sur l'utilisation du site Var Découverte, merci de consulter les conditions générales d'utilisation (CGU) ou utiliser la fiche "Contact".

Multilingual Translation: Var Discovery is available in multiple languages through Google Translate Module.
Informations Var Découverte: Création 2002 - © Copyright ® - MV83.TOUL64 - Tous droits réservés.